Le Terroir

Sols, Cépages et Climat

Le terroir représente l'association en un lieu géographique déterminé, du climat régional, du micro-climat parcellaire, des caractéristiques chimiques, physiques et hydriques du sol et du sous sol, voire de la roche mère, et d'une plante, à savoir un cépage et son porte greffe.

Les sols  

Ceux-ci sont variés pour les Bordeaux et les Bordeaux Supérieur. 
Pour Château Le Maine Martin du fait de la morcelisation il y a une grande diversité géologique :
Des terres de palus : terres d' alluvions récentes, riches, profondes et grasses.
Des terres graveleuses composées de graviers et de gros sables très favorables à la vigne.
Des terres argileuses :d'une bonne fertilité chimique, ils présentent de bonnes réserves en eau.
Des sables sur alios.
Cette diversité géologique, pédologique des sols de nos différentes parcelles, associée aux différents cépages nous amène à une gestion différente des parcelles. le maine Martin gagne de cette gestion des parcelles une typicité et une originalité certaines.Château 

Château Toulouze Graves de Vayres bénéficie  quant à lui d'un magnifique sol de graves, ces sols, très réputés pour des vignobles de qualité, sont  non calcaires et sur alluvions anciennes, et de sables;

Les cépages.

D’un point de vue œnologique, les cépages peuvent être définis par la morphologie des grappes et des baies, les caractères biochimiques et chimiques du moût, des pellicules et des pépins. Mais ces aptitudes sont variables suivant le système de la conduite, le climat et le sol. Le même cépage cultivé sous des climats variés donnera des vins très différents quant à leurs caractéristiques gustatives et climatiques. L’expérience montre que les meilleurs vins sont obtenus à partir de raisins arrivant juste à maturité sous le climat de la région. Pour un climat donné, le choix du cépage se fait en fonction du type du sol et de son microclimat hydrique et thermique. Depuis le greffage, la durée moyenne d’une vigne varie de 30 à 60 ans.

Les cépages en bordelais :

Le vin de Bordeaux est un vin d’assemblage entre plusieurs cépages, au contraire de la plupart des autres régions viticoles. A l’heure actuelle se développent des Bordeaux monocépages, essentiellement des 100 % merlots ; ceci afin de répondre aux attentes des consommateurs et de se défendre face à la concurrence étrangère (le monocépage est un phénomène de mode dû à l’introduction de vins étrangers).

A terme, selon nous, les vins de Bordeaux ont tout à perdre et notamment leur particularité, leur personnalité dans cette simplification. Il est vrai que pour des consommateurs étrangers nos appellations bordelaises sont très complexes et les vins de cépage facilement identifiables.

  • Le Cabernet (sauvignon et franc) apporte au vin couleur, corps, bouquet, et un très grand potentiel de vieillissement.les terrains gravelo-sableux, chauds et peu humides lui conviennent.
  • Le Merlot : son vin est plus rond, plus moelleux, sa maturation plus précoce.nous cultivons le Merlot sur les terrains argileux, plus humides et plus frais.
  • Le Petit Verdot : cultivé en faible proportion, de maturité plus tardive, il donne des vins très complets.

 Les vins de merlot et de cabernet sauvignon sont les plus abondants dans la région bordelaise, mais également du monde. 

Les vins de merlot sont caractérisés par les notes de réglisse, de café, d’orange et surtout de caramel.
Les vins de cabernet sauvignon présentent des notes marquées de poivron et de poivre. 
Parmi les douze notes aromatiques qui permettent de décrire les vins de merlot et de cabernet sauvignon, la plus puissante est la cerise, de même intensité dans les deux cas. Ces cépages aux arômes très proches ne se distinguent que par leurs notes caramel et poivron. La première est la plus forte dans les vins de merlot, la seconde plus puissante dans ceux de cabernet franc.

Le climat

La  vigne craint le froid, a besoin de soleil et de pluie. Le climat océanique du bordelais lui convient parfaitement.

Les caractéristiques organoleptiques des vins sont certes différentes selon les millésimes, les cépages, la nature des roches mères et des sols ; mais les bons terrains produisent avec régularité des vins riches , s'ils sont associés au cépage qui leur convient. Le plus délicat est de choisir judicieusement les cépages les mieux adaptés aux divers terrains.
Mais à ces trois paramètres, il faut ajouter les facteurs humains. C'est l'homme qui aménage, travaille et fertilise le sol. C'est lui qui choisit les systèmes de conduite (densité de plantation, taille, effeuillage..).