Historique

Notre passion toute une tradition.

L’essentiel des terres s’inscrit dans une tradition familiale qui remonte au XIXe siècle.

 Le 10 août 1812, par devant Antoine Cieux, notaire impérial, ma famille, la famille Cailley achète une parcelle de ce qui deviendra le château Le Maine Martin pour 600,00 F en « numéraire métallique ». Depuis plusieurs générations de vignerons se sont transmis de père en fils leur savoir-faire et l'amour de leur métier.

 Très durement touchée par les gelées de 1956, la propriété n’a été reconstituée que peu à peu et ne représentait que 13 ha en 1979. C’est à cette date, que je décidais de m'associer aux efforts de mon père Yves (avec moi sur la photo il est décédé en 2008)  Dans un premier temps, nous avons restructuré  et accru le vignoble, puis je me suis porté acquéreur de  22 ha en Graves de Vayres le vignoble de Château Toulouze, portant ainsi la capacité viticole de la famille à 40 ha. 

  La production de vins de qualité fut toujours présente à « Toulouze », en 1886 la Ve édition de « Bordeaux et ses vins » ( Féret et fils, éditeurs à Bordeaux ) recensait une récolte de 60 tonneaux de vin rouge et de 25 tonneaux de vin blanc. Ses vins étaient alors très recherchés. Puis à la suite de successions, la propriété fut morcelée. 

 Aussi bons soient-ils, le terrain, le climat et le raisin ne suffisent pas. Un grand vin a aussi besoin des hommes. Fort de notre tradition ancestrale, mais rompus aux techniques les plus modernes, nous sommes de véritables artisans. Hommes de tradition, nous avons hérité d’un patrimoine auquel nous consacrons notre vie, et que nous respectons. Tous mes  soins se portent sur une viticulture traditionnelle et respectueuse de l'environnement.  

2012 a vu l'arrivée de la 8° génération : mes fils Jérôme et Gil-Paul m'assistent et apportent un nouveau regard, ils sont ainsi à l'origine de nouvelles pratiques et de cuvées boisées.

Je souhaite faire des vins sur le fruit, ni  confiturés, ni "bodybuildés", des vins de plaisir, élégants, avec des tanins souples et soyeux, qui peuvent se boire jeunes mais ont une aptitude au vieillissement. 
Pour parvenir à ce résultat, j'apporte les meilleurs soins au vignoble : sol labouré,  les travaux de conduite du vignoble sont effectués manuellement et la vinification est conduite dans un souci d'harmonie entre terroir , cépage et millésime. L'élevage enfin, nous permet de présenter une gamme de vins fruités, friands et délicats ainsi que des vins plus complexes légèrement boisés, élevés en 1/2 muid de chêne français pendant 12 mois.   

Cailley Générations, une identité qui se décline simplement : une petite équipe d'hommes et de femmes animés par la même passion : exprimer le plus fidélement possible l'originalité du terroir par la mise en oeuvre de pratiques et techniques artisanales. Vous retrouverez mes choix tout au long de notre activité : conduite du vignoble, vinification et élevage.

Cette passion pour les terroirs et les vins du bordelais  partagée par plusieurs générations de notre famille nous a conduit à promouvoir des crus artisanaux et familiaux qui répondent à notre conception exigeante de la viticulture à l'image de nos propres vins et à partager cette passion avec nos clients. 

Nous avons ainsi sélectionné des "petits Châteaux" du bordelais qui recouvrent les principaux terroirs de la région, pour lesquels nous avons eu un coup de coeur et que nous vous proposons désormais dans notre boutique en ligne. 

Le vin est une affaire de sensualité que nous vous invitons à partager.

2017 L'année de tous les bouleversements.

Suite à des problèmes familiaux, économiques et de santé l'aventure de la famille Cailley avec la vigne et le vin prend fin.
Beaucoup de tristesse pour moi, mon épouse Evelyne, nos enfants Jérôme et Gil Paul; et même nos petites filles, l'aînée Valentine 9 ans ayant dans sa petite tête dejà envisagé de reprendre le domaine quand elle serait grande!
Beaucoup de joie enfin pour nos clients car nous pouvons leur dire que le domaine est entre de bonnes mains : d'une part car le personnel y compris le Maître de Chai Christian Nogala a été gardé, d'autre part parce que le repreneur Julien Pannaud est issu d'une famille de viticulteurs dans le Cognac et que lui et son épouse Sandrine partagent nos valeurs. Leur Domaine en Cognac s'appelle Château des Plassons.
De plus, ils vont apporté un oeil neuf et leur jeunesse pour un nouvel élan!

Nous vous remercions pour toutes ces années où vous nous avez accordé votre confiance.

 Alain Cailley